N°381 – AGADIR CULTURES : 5 jours sur 15

Sans recourir aux services des professionnels de l’événementiel. Mais laisser faire les jeunes.
Sans promotion tapageuse. Mais privilégier le contact direct.
Sans se spécialiser dans une seule discipline culturelle. Mais embrasser le plus grand nombre d’entre elles.

Continuer la lecture N°381 – AGADIR CULTURES : 5 jours sur 15

Journée Internationale de l’Education

Le 24 janvier est célébré dans le monde comme une journée consacrée à l’éducation.
Le savons-nous ?

Et d’ailleurs savons-nous que sans l’éducation l’être humain n’est plus humain ?
Que pour grandir, s’élever, pour être citoyen, il faut s’immerger dans l’éducation ?
Que l’éducation ne s’arrête pas aux portes des écoles ?
Que l’éducation doit nous accompagner de la naissance à la mort ?
Que l’éducation est à la base de tout progrès ?

Continuer la lecture Journée Internationale de l’Education

N°358 – Besoin de récit !

Un chef d’entreprise en bâtiment se plaint. Il n’arrive pas à saisir toutes les opportunités qui se présentent en matière de construction.
Il n’arrive pas à garder les ouvriers sur ses chantiers. Chaque lundi matin, il ne sait pas combien d’absents il aura à déplorer.

Continuer la lecture N°358 – Besoin de récit !

Feuilles d’automne (19, 20 et 21)

L’automne est là, avec son vent qui fait frémir et ses couleurs qui adoucissent les paysages. Et cette année, il sera introduit à l’écosystème Connect Institute par des feuilles particulières, pleines de vie et d’idées à méditer. Des feuilles qui vous feront goûter à la quintessence d’œuvres de poètes, d’écrivains ou encore d’intellectuels. Feuilles d’automne est le dernier écrit de Taha Balafrej, fondateur de Connect Institute. Au nombre de 21, vous en découvrirez chaque semaine 3 feuilles sur cette newsletter. Prenez de quoi noter, installez vous confortablement, et laissez vous emporter par les pérégrinations intellectuelles d’un esprit original, avec en toile de fond le développement de la jeunesse marocaine.

Continuer la lecture Feuilles d’automne (19, 20 et 21)

N°339 – Igiliz et Naples pour nourrir la créativité

Igiliz et Naples pour nourrir la créativité.
Découvrir ses racines. S’inspirer des autres. Sortir des sentiers battus. Vaincre les clichés. Tout le monde est d’accord. Mais comment faire pour sortir des mots et aligner des actes ?
Venus de douze villes différentes, avec divers parcours académiques, âgés entre 20 et 28 ans, une cinquantaine de jeunes marocains et un camerounais ont accompli une visite inédite.

Continuer la lecture N°339 – Igiliz et Naples pour nourrir la créativité

N°326 : Les jeunes sont-ils un obstacle au changement ?

Les jeunes sont un obstacle au changement.
C’est une des phrases marquantes prononcées par Omar Balafrej lors de sa rencontre (en présentiel et par internet) avec les jeunes de Connect Institute.
C’est vrai, mais il faut préciser. Car la jeunesse fait face à des bouleversements majeurs qui impliquent toutes les générations et qui exigent des ruptures sur trois niveaux.

Continuer la lecture N°326 : Les jeunes sont-ils un obstacle au changement ?

N°312 : Bâtisseurs

Hind a participé à un de nos programmes à Agadir, avant d’aller à Youssoufia pour faire partie de l’équipe. Maintenant elle est apprenante à Benguerir à MAHIR Center.
Mohamed a participé à un de nos premiers programmes. Il a ensuite fait partie de l’équipe à Agadir. Il est maintenant coordinateur à Youssoufia.
Rachida est maintenant manager à MAHIR Center après avoir été participante à Agadir puis coordinatrice à Youssoufia.

Continuer la lecture N°312 : Bâtisseurs

N°311 : Oui, l’esprit créatif existe

L’année 2020 se termine. Nous en garderons de mauvais souvenirs. Mais ces souvenirs ne nous empêchent pas d’apprécier les bonnes actions et réalisations des jeunes de notre Institution.
Notamment en matière de créativité en arts visuels.

Continuer la lecture N°311 : Oui, l’esprit créatif existe

N°307 – Clôture du programme MOMKIN

Lorsqu’elle fréquentait notre centre à Agadir, Asma ne savait pas quoi répondre à ses amis qui lui demandaient ce qu’elle faisait à Connect Institute. Elle trouvait fastidieux de tout leur raconter.  Pour faire simple, elle finissait par répondre : lecture et écriture.

Continuer la lecture N°307 – Clôture du programme MOMKIN