Il y a vingt cinq ans, un film et des idées !

Un mail de quelqu’un que je ne pensais plus revoir est tombé dans ma boîte e-mail.
Une belle surprise. Un ami s’est souvenu de moi. Cela fait plaisir. Plus que tout. Une relation qui ne se laisse pas abattre par le temps, qui résiste. Pascal, il s’appelle. Il était instituteur à l’école primaire de la mission française à Agadir. Nous jouions au tennis. Nous nous retrouvions en famille. Nos deux enfants étaient amis.

Continuer la lecture Il y a vingt cinq ans, un film et des idées !

Feuilles d’hiver (18, 19 et 20)

18. Une anecdote sur la grenade, mon fruit préféré, dans ce même livre. « Le mot hébreu rimon désigne la grenade, aussi bien l’explosif que le fruit. Selon certains spécialistes de la Bible, c’était le fruit défendu du jardin d’Éden. On dit qu’elle possède toujours six cent treize graines, soit le nombre de commandements contenus dans la Torah. » Je n’ai pas encore vérifié ! 

Continuer la lecture Feuilles d’hiver (18, 19 et 20)

Feuilles d’hiver (15, 16 et 17)

15. Une de mes plus belles découvertes de cet hiver a été cet écrivain irlandais qui répond au nom de Colum McCann et qui m’a séduit. Par son livre publié récemment intitulé Apeirogon, mais pas seulement. 
Commençons par le livre. Un livre sous forme de mille et un fragments pour raconter l’histoire de deux pères de jeunes filles victimes d’attentats commis respectivement par les israéliens et les palestiniens. Au-delà de l’histoire vraie qui est racontée dans le détail, l’auteur nous promène dans divers univers et nous fait vivre auprès de divers personnages. J’en choisis un parmi plusieurs, Rumi, le poète persan dont il rappelle cette citation : « Hier j’étais intelligent, et je voulais changer le monde. Aujourd’hui je suis sage, et j’ai commencé à me changer moi-même.»

Continuer la lecture Feuilles d’hiver (15, 16 et 17)

Feuilles d’hiver (12, 13 et 14)

12. Annie Ernaux, fine observatrice de la France de la deuxième moitié du XXe siècle, ses moeurs, ses personnages politiques, ses interrogations, ses avancées, ses doutes. En particulier, comment cette écrivaine, l’une des plus populaires, traque la place de la religion dans la société. Elle témoigne : « La religion catholique s’était effacée sans tapage du cadre de la vie. Les familles n’en transmettaient plus la connaissance ni l’usage. En dehors de quelques rites, on n’avait plus besoin d’elle comme signe de respectabilité. Comme si elle avait trop servi, usée par des milliards de prières, de messes et de processions, durant deux millénaires … » Puis sur la relation entre la religion, la femme et le sexe : « L’Église ne terrorisait plus l’imaginaire des adolescents pubères, elle ne réglementait plus les échanges sexuels et le ventre des femmes était sorti de son emprise. En perdant son champ d’action principal, le sexe, elle avait tout perdu. »

Continuer la lecture Feuilles d’hiver (12, 13 et 14)

Feuilles d’hiver (9, 10 et 11)

09. Où sont passées les pluies qui font les grosses boues ? Qui nous rendaient tristes, nous les enfants des temps des pluies, qui nous empêchaient de jouer nos parties de ballon sur nos terrains improvisés. Me revient le souvenir de la colère de ma mère quand elle m’a vu rentrer à la maison, en retard, alors que le bon repas refroidissait, et, par dessus le marché, les vêtements maculés de boue. Je lui en ai voulu de ne pas me comprendre, ne pas saisir cette envie de m’amuser, moi qui étais sérieux à l’école et ailleurs, qui ne lui arrivait que très rarement d’enfreindre les règles. J’avais pourtant essayé de jouer prudemment pour rester propre, puis l’enthousiasme et la rage de gagner, me faisaient oublier tout cela, me poussant à me vautrer dans la boue, à la poursuite du ballon glissant, jusqu’à oublier le repas, les règles, la propreté et l’éventuelle mais très probable colère maternelle. 

Continuer la lecture Feuilles d’hiver (9, 10 et 11)

Feuilles d’hiver (6, 7 et 8)

6. Depuis son bureau au Massachusetts, Herman Melville écrit sur l’arrivée à Massa, de l’autre côté de l’océan, du prophète Jonas voyageant dans le ventre d’une baleine. 

Il y a de cela des millions d’années, Massa et les îles Canaries faisaient partie, avec l’île de Madère, du continent africain. Une plaque terrestre abritant cet arbre mythique, endémique, l’Arganier. Majestueux dès qu’il pleut, souffrant sous la menace de la chaleur et des prédateurs. Un arbre capable de vivre des siècles grâce à des racines allant jusqu’à 25 mètres en profondeur. Cette plante mythique qui peut atteindre 10 mètres de haut, rempart solide, jusqu’à présent, contre la saharisation. 

Continuer la lecture Feuilles d’hiver (6, 7 et 8)

Feuilles d’hiver (3, 4 et 5)

3. Et voici l’hiver. Dans le jardin de notre institut, la vigne et le grenadier sont dénudés. Les palmiers offrent aux oiseaux leur ration quotidienne de dattes. Nos deux arganiers s’accrochent.

Mais est-ce vraiment un hiver ? Cette saison du repli, de transition entre deux années, en temps de dérèglement climatique, que devient-elle ?
Où est passée la pluie ? Les rues lavées, l’air purifié, les visages rassérénés, les parapluies déployés ? A chaque fois que je visite l’Europe en hiver, je me dis que, peut-être, si nous avions des hivers comme les leurs nous aurions des rues plus propres. Les voitures auraient besoin de passer moins souvent au lavage. Il y aurait peut-être moins de garages qui se transforment à tous les coins de rues en lieux de lavage des voitures. Ces garages serviraient peut-être à autre chose de plus utile aux gens.

Continuer la lecture Feuilles d’hiver (3, 4 et 5)

Rencontres de la troisième semaine

La troisième semaine de l’année 2022 se présente de manière assez gratifiante pour moi.
Comme si le destin avait décidé de faire plonger le passé dans le présent.
Ce plongeon pourrait amener des souvenirs désagréables.
Ce n’est pas le cas.
Le destin peut aussi faire que ce plongeon apporte de la joie et de l’espoir.
C’est le cas.

Continuer la lecture Rencontres de la troisième semaine

Feuilles d’hiver (0, 1 et 2)

0. J’écris et je réfléchis. Qui va lire ces mots ? A quoi cela sert-il d’exposer mes découvertes littéraires ? De partager le plaisir que je ressens dans l’exploration des connaissances qui s’offrent à nous ? Mon objectif, mon espoir est de pouvoir communiquer l’envie à nos jeunes de créer leur propre chemin intellectuel. 
Que ces écrits, ces plaidoyers viennent en appui aux actions que nous menons pour que le jeune marocain sorte de l’illettrisme qui le marginalise et porte atteinte à sa dignité. Casser le mur de l’indifférence.

Continuer la lecture Feuilles d’hiver (0, 1 et 2)

Faisons-le !

Il est dimanche, 20:50. Plus que 10 minutes d’attente.
Tout le monde attend les informations. Toutes les chaînes radio et télé, tous les médias électroniques sont prêts pour annoncer les résultats.
Les citoyens de toutes les villes sont impatients de les connaître.
Dans certaines zones rurales, une certaine curiosité se fait sentir.
Durant le week-end, des milliers de personnes se sont mobilisées pour veiller à la bonne marche de l’événement.
Les équipes locales et régionales sont à pied d’oeuvre pour que les opérations se déroulent dans les meilleures conditions.
Des observateurs envoyés par des organisations internationales sont présents dans certains centres.

Continuer la lecture Faisons-le !